Ce qu’est et n’est pas l’IRS, et ce que l’IRS implique en pratique

Démarré en 2018, le but de ce projet était de mieux comprendre comment les développeurs d’innovation perçoivent l’innovation responsable en santé (IRS).

Nous avons interviewé 31 personnes formées en sciences cliniques, en ingénierie, en design industriel et/ou en affaires et qui œuvrent au Québec et en Ontario. Pour susciter la réflexion, les répondants et répondantes ont visité un répertoire visuel développé par notre équipe qui contient 9 exemples d’innovations potentiellement responsables dans les domaines suivants :

Un 1er article décrit la façon dont les innovateurs perçoivent l’IRS et souligne que « désirabilité » et « faisabilité » vont de pair. Autrement dit, la mise en pratique de l’IRS est d’abord un enjeu pragmatique, pas seulement une question de principes ou de sensibilité morale.

Un 2e article se concentre sur les obstacles systémiques que rencontrent les innovateurs qui désirent développer des innovations en santé éco-responsables. Des pistes de solutions sont partagées afin de transformer ce double fardeau en un seul devoir de soins.

Un 3e article examine les dilemmes en matière de qualité et de sécurité que soulèvent les innovations en santé fabriquées par les usagers et partagées librement. Des recommandations au niveau des politiques publiques sont formulées afin que les usagers puissent bénéficier de manière plus sécuritaire de ces solutions qui répondent à leurs besoins non comblés.

Un 4e article, guidé par le cadre de Tronto (1993) sur l’éthique du soin, se penche sur les façons par lesquelles les designers d’innovations en santé raisonnent autour des concepts de soin et de responsabilité et traduisent ces derniers dans leur travail. Ces résultats exploratoires offrent une nouvelle base empirique pour conceptualiser les innovateurs comme des acteurs qui « fabriquent avec soin des outils de soins »  et de les intégrer dans la dyade reliant les prestataires de soins aux bénéficiaires de soins.

 

Responsable du projet: Lysanne Rivard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *